Rabah Bitat

Né le 19 décembre 1925 à Aïn El Karma (Constantinois). Jeune adhérent au Parti du Peuple Algérien (P.P.A.) et au Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratique (M.T.L.D.), il faisait également partie du groupe de l’Organisation Spéciale (O.S.).

 Il a été condamné a une peine de dix (10) ans par contumace suite à l’attaque de la poste d’Oran.

 Il fut aussi membre fondateur du C.R.U.A. (Comité Révolutionnaire pour l'Unité et l’Action).

 Faisait partie du groupe des 22 ainsi que  celui des 09   chefs historiques qui déclenchèrent la Révolution du 1er Novembre 1954, il deviendra le premier responsable de la wilaya IV (Algérois).

 Il se fera arrêter en mars 1955  et sera condamné à perpétuité  par le tribunal militaire français. Il sera libéré sept ans après avec la promulgation du cessez-le-feu, en mars 1962.

 Il occupera après l’indépendance le poste de Vice-président du premier gouvernement de l’Algérie libre mais démissionnera  une année plus tard.

 Il reviendra dans l’exécutif après la destitution de Ben-Bella comme Ministre d’Etat. En 1972, il est Ministre des Transports.

 A la mort de Houari Boumediene, Si Mohamed (nom de guerre), alors  Président  de l’APN, assumera l’intérim de Premier Magistrat du pays pendant quarante cinq (45) jours.

 Président de l’A.P.N. durant quatre législatures, il démissionne en octobre 1990.

 Il  fut  décoré  de  la  plus  haute  distinction de l’Etat  « SADR » à  l’occasion  de  la  commémoration  de la fête de l’indépendance, le 05 Juillet 1999.

 Il  décèdera  le 10 avril 2000.